98 - Fritz LÜRMANN (1834 - 1922) (1) [1] [2]

Fritz Wilhelm LÜRMANN was a highly respected engineer and is generally praised for his invention of the so-called « slag tuyere » in 1866/67. 

LÜRMANN’s biography [1], however, illustrates that the patent system, at the time, could fail in giving appropriate awards to creative minds:

Seine bedeutendste Erfindung, die nach ihm benannte Lürmannsche Schlackenform, entwickelte er 1866/67 auf dem von ihm geleiteten Hüttenwerk. Dabei handelt es sich um ein kleines wassergekühltes Rohr, das unterhalb der Windformen sitzt und ein kontinuierliches Abfließen der leichten Schlacken zuläßt. Dadurch wurde der früher gebräuchliche Vorherd, die sogenannte offene Brust, entbehrlich, und der Hochofenbetrieb lief nun in der Regel sehr viel störungsärmer ab. Diese Produktionshilfe setzte sich schnell durch und war um 1890 zumindest in Deutschland allgemein verbreitet. Allerdings verweigerte das preußische Ministerium für Handel, Gewerbe und öffentliche Arbeiten Lürmann für seine Erfindung den Patentschutz, da die Anwendung des Prinzips der Wasserkühlung beim Hochofen bekannt und daher nicht schützenswert sei. Damit folgte das Ministerium seiner auch in anderen Beispielen aus dem Eisenhüttenwesen deutlich gewordenen äußerst restriktiven Politik bei der Vergabe von Patenten und erleichterte die schnelle Verbreitung der Neuerung zu Lasten des Erfinders. Lürmann mußte sich mit einem von den Hüttenwerken freiwillig gewährten Honorar von 200 Talern für die Überlassung von Zeichnungen begnügen. 1873 gab er seine Stellung beim Georgs-Marien-Bergwerks- und Hüttenverein auf, machte sich mit dem hüttentechnischen Büro Fritz W. Lürmann selbständig und trat in den Vorstand der Bergwerksgesellschaft Perm in Alstaden bei Ibbenbüren ein.

In other words, LÜRMANN’s original patent application for the invention of the « slag-tuyere » was rejected in Prussia.

LÜRMANN filed a corresponding application for a brevet d’importation in Luxembourg on 15 June 1867. His occupation at the time was ingénieur aux usines de Georgs-Marine near Osnabrück.

The patent application was drafted in French and was entitled:

Haut-fourneau perfectionné

The Chambre de commerce called on 4 examiners for assessing the merits of the invention: GIRAUD, DOUILLER, F. MAJERUS and B. SERVAIS.

These experts reported on  24 October 1867:

Les soussignés membres de la commission chargés d'examiner les plans et description, se permettent de faire, avant de prononcer leur jugement s’il y a lieu d'accorder le brevet d'importation à Monsieur Lürmann, de faire quelques observations sur la description et la disposition ordinaire et la disposition nouvelle. Pour cela nous suivrons paragraphe par paragraphe.

Nous passons sur la description du fourneau de Monsieur Lürmann; les plans sont assez explicites pour les comprendre et nous examinerons les avantages que Monsieur Lürmann prétend obtenir par son système.

Nous constatons que l'application de la tuyère à laitier et la nouvelle disposition par la suppression de l’avant-creuset, que l'on peut accorder le brevet demandé sous la réserve des parties déjà connues. 

Nous ne parlerons pas du paragraphe de la transformation d'un système à l'autre, c'est une question d'appréciation et d'expérience d'ouvriers.

The Chambre de commerce relayed the opinion to the Government on 14 November 1867:

Les experts ne reconnaissent pas à cette invention tous les mérites que lui sont attribués par l’inventeur; ils constatent néanmoins: que l'application de la tuyère à laitier et la disposition nouvelle par la suppression de l’avant-creuset (?); et sont d’avis que l'on peut accorder le brevet demandé sous la réserve des parties déjà connues.

Notre collège se joint à l’avis des experts énoncé ci-dessus.

The Government followed the recommendation and granted the patent on 2 December 1867. 


Extension of the term for putting the invention into practice

In November 1869, almost two years after the date of grant of the patent,  LÜRMANN had not yet managed to introduce his oven in Luxembourg and he became concerned that his patent would become unenforceable after 2 December 1869. [3]

On 1 November 1869, therefore, he wrote to the Ministre d’Etat:

Excellence ! 

J’eus honneur de recevoir de votre Excellence le 2 décembre 1867 un brevet d'invention pour la construction d'un haut-fourneau perfectionné sous le numéro 817.

Je me permets de faire part à votre Excellence, que des raisons majeures empêcheront de l'exécution du brevet dans l'espace habituel. L'article 8, litt. c de la loi du 25 janvier 1817  permettant une prolongation du délai pour des raisons majeures dont le Gouvernement jugera, j'ai recours à la bonté de votre Excellence pour juger de la situation et pour accorder une prolongation du délai de 2 années jusqu'au 2 décembre 1871. 

Les hauts-fourneaux n'étant mis hors d’activité que tous les cinq à sept ans et ne pouvant être perfectionnés que dans cet état-ci, il s'est montré impossible de faire valoir une nouvelle construction, qui demande un changement du creuset du haut-fourneaux, dans l'espace de deux années. 

De plus, les usines du Luxembourg ont fait des affaires brillantes (jusqu'à 37 % de bénéfice) tout en étant surchargé de commissions d'une manière à ne pouvoir supporter un seul jour d'arrêt dans leurs fonctions.

Ainsi les propriétaires ont été forcés de garder leurs anciennes constructions en attendant une époque de calme dans les affaires, laquelle leur permettra de mettre les fourneaux à l'état de repos. 

Aussi les propriétaires m'ont-ils fait prévoir qu’avant l’expiration du nouveau délai sollicité il seraient en mesure de faire usage de mon système et je serais donc très heureux, que votre Excellence eût la bonté de prendre ma requête en considération.

J'ai l'honneur d'être avec le plus profond respect 

de votre Excellence 

le très humble et très obéissant serviteur.

The Chambre de commerce, which was consulted about this extension request, wrote:

La demande de Monsieur Fritz Lürmann nous paraît devoir être prise en considération. Cette faveur ne peut donner lieu à aucun préjudice et il est possible que le système trouve son application dans l'industrie métallurgique pendant la nouvelle période du privilège.

A formal arrêté royal confirming the requested extension was issued on 11 December 1869.

_____________________________________

[1] Wengenroth, Ulrich, "Lürmann, Fritz Wilhelm" in: Neue Deutsche Biographie 15 (1987), S. 473 f. 

[2] see also No 270

[3] Art. 8. Un brevet d’invention sera déclaré nul pour les causes suivantes:

‍ c. Lorsque l’acquéreur, dans l’espace de deux années, à compter de la date de son brevet, n’en aura pas fait usage, sinon pour des raisons majeures dont le gouvernement jugera.          

‍ 

‍ 

‍ 

(13/03/2021)